Face à l’urgence d’agir, les maires des municipalités riveraines du lac Saint-Pierre se mobilisent

14 mars 2017

C’est ce mardi 14 mars, à Sorel-Tracy, que s’est tenue la première rencontre du caucus des maires des municipalités riveraines du lac Saint-Pierre, un groupe de travail qui s’est formé dans le but d’assumer un leadership politique et de cibler les priorités d’action découlant du plan d’action déposé par la Table de concertation régionale du lac Saint-Pierre (TCRLSP) en 2016. Les maires présents à cette rencontre répondaient ainsi à l’appel des maires de Sorel-Tracy et de Trois-Rivières qui désirent entreprendre cette mobilisation afin que des actions soient prises rapidement puisque le statu quo n’est plus acceptable, notamment au niveau de certains usages agricoles dans la plaine inondable.

Parmi les priorités d’action ciblées par les maires lors de cette rencontre, mentionnons notamment les points suivants :

  • exiger la tenue d’une rencontre avec les ministres du gouvernement du Québec dans les plus brefs délais pour obtenir un engagement clair quant aux mesures du plan d'action de la TCRLSP, un organisme mis en place par le gouvernement du Québec;
  • s’assurer de la mise en place d'un pôle d'expertise agroenvironnementale pour développer de nouvelles cultures et des pratiques innovantes sans pénaliser les agriculteurs;
  • tenir une nouvelle rencontre au printemps pour faire le bilan des actions et poursuivre la mobilisation.

maires lac st pierre web3

Appuyée par l’Alliance des villes des Grands lacs et du Saint-Laurent, un regroupement de plus de 125 municipalités du Québec, de l’Ontario et de huit États américains, l’initiative du caucus des maires se veut un soutien politique au travail essentiel de la TCRLSP qui représente 53 organismes du milieu, tous préoccupés par la santé environnementale du lac Saint-Pierre.

Les maires de ce caucus ne veulent aucunement se substituer à ces organismes sur lesquels ils ont déjà des représentants. Cependant, le temps est venu que les élus municipaux interviennent, fassent entendre leur voix haut et fort, motivés par un sentiment d’urgence d’agir pour protéger le lac. Les citoyens les ont élus et attendent d’eux des résultats. Il y a déjà 17 ans que le lac Saint-Pierre a été reconnu comme réserve mondiale de la biosphère par l’UNESCO, il est donc urgent qu’un leadership municipal se manifeste afin que cesse l’apport excessif de nutriments et de sédiments, une menace identifiée pour l’écosystème du lac Saint-Pierre.